Qu’est-ce que le KYC ?

 

Le Know Your Customer consiste, pour une banque ou une grande entreprise, à vérifier l’identité et l’intégrité de ses clients. La réglementation européenne impose cette vérification afin de prévenir notamment la corruption, le blanchiment d’argent, la fraude fiscale et le financement du terrorisme. Elle contribue par ailleurs à garantir la stabilité du système financier. Le processus consiste à collecter et à analyser les données liées au client et à valider son identité. Il se poursuit ensuite au fil de la relation. Examen des transactions et du comportement du client, évaluation de son niveau de risque. Et ce, depuis l’entrée en relation du client et tout au long de la relation.

Toutes les sociétés qui exercent des activités de conseil, d’investissement ou de crédit sont concernées. Banques, assurances, entreprises d’investissement, ainsi que les professionnels du droit, de la fiscalité et de l’audit. Elles doivent effectuer le KYC à chaque ouverture de compte. Un mécanisme qui retarde l’acquisition de clients (« customer onboarding ») si le processus n’est pas digitalisé. Les contrôles sont aussi à effectuer tout au long de la relation commerciale sur les transactions financières. Les modèles de collecte des documents du KYC s’avèrent coûteux et sont difficilement compatibles avec les exigences de réactivité qu’impose l’ère numérique. Les contrôles en temps réel des opérations deviennent progressivement impératifs.

La procédure KYC dans le secteur bancaire n’est pas différente de ce qu’il est dans d’autres industries, mais les standards de sécurité élevés requis par la législation sont différents de ceux nécessaires dans d’autres secteurs, étant beaucoup plus spécifiques et concrets dans ces domaines. L’intelligence artificielle 🤖 propose différentes solutions qui s’avèrent être un formidable levier pour répondre à ces enjeux, faire face aux détournements (Fraude, Financement du terrorisme, Blanchiment d’argent et autres) et finalement améliorer le KYC.

Le fichier (PDF) suivant présente les atouts de l’intelligence artificielle pour le KYC, tout en mettant le point sur les nouvelles technologies basées sur l’IA au service de la sécurité, et précisément la connaissance du client (KYC).

Lien : Atouts de l’IA pour le KYC